Par la fenêtre de Taylor, Seattle

De temps en temps des bateaux croisent la passe sur le lac Washington, où j’habite. Une légère brise crée des remous dans l’eau et vient agiter le petit drapeau américain planté dans ma jardinière suspendue, ainsi que les beaux tournesols qui se sont installés tout seul dans le pot vide, dehors au coin de ma maison. Bien sûr mes cactus et plantes grasses fragiles sont à l’abri. Il fait beau ici pour un 18 octobre, mais frais et l’échelle de mon voisin à la maison bleue ne me donne pas envie d’y descendre. Le drapeau s’agite de plus en plus, et la fleur seule et jaunâtre (je ne sais plus son nom) à l’autre fenêtre gesticule son reflet dans la jardinière où pousse le drapeau. Elle veut sûrement faire son intéressante face au drapeau. Comme moi qui suis le seul retraité du coin à n’avoir pas de bateau à moteur mais un vieux canoé à la Davy Crockett. La fleur danse davantage dans le reflet et les papillons s’agitent autour d’elle. Maintenant, je ne vois plus le drapeau, que le vent contraire m’a masqué.

Capture d’écran du site WindowSwap, Taylor’s window, Seattle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *